Bandeau FSU IdF

FSU-SIGNATURE-2012-HD.jpg


Accueil > Actualités > Conférence sociale : pour un syndicalisme revendicatif et reconnu

Conférence sociale : pour un syndicalisme revendicatif et reconnu

lundi 25 juin 2012


La FSU participera, avec toutes les autres organisations syndicales de salariés, à la Conférence sociale de juillet sur la base de ses propositions avec l’objectif de faire avancer des politiques publiques en faveur de l’emploi de la protection sociale et du pouvoir d’achat de tous les salariés et d’une plus juste répartition des richesses.

Elle se félicite que le Gouvernement ait rompu à cette occasion l’exclusive en matière de « dialogue social ».

Parce que la FSU souhaite que les organisations syndicales soient à nouveau reconnues comme des partenaires incontournables au fonctionnement démocratique de notre société, elle revendique sa légitimité à être entendue sur l’ensemble des questions sociales Les questions des droits et moyens aux organisations syndicales restées en suspens dans la Fonction publique avec le précédent gouvernement, doivent être rediscutées.

La FSU portera, lors de cette conférence sociale de juillet, ses revendications, et notamment cinq thématiques qu’elle souhaite voir aborder :
- Relancer l’emploi avec une attention particulière pour la situation de la jeunesse,
- Programmer les investissements nécessaires qui répondent aux besoins économiques et sociaux et aux défis environnementaux,
- Revaloriser le pouvoir d’achat pour tous les salariés du public et du privé,
- Permettre à la Fonction publique et aux Services publics de jouer tout leur rôle dans cette relance (formation, reconnaissance des qualifications, résorption de la précarité…)
- Préparer le rendez-vous 2013 sur les retraites pour une toute autre réforme.

La mise en œuvre d’un plan d’urgence sur les politiques de l’emploi et de la formation, d’abord pour ceux qui sont dans les situations les plus précaires est indispensable dans la perspective de garantir un système de sécurisation professionnelle.

Dans ce vaste chantier, l’emploi public ne doit pas être oublié. Il peut et doit contribuer à répondre aux urgences.

L’augmentation des salaires, des pensions, ainsi qu’une réforme fiscale ambitieuse mettant en place une réelle progressivité et s’appliquant à l’ensemble des revenus, sont indispensables pour répondre aux besoins de la population. Cela passe par une politique sociale redistributive tant par l’accès aux services publics que par le dégagement de nouveaux financements pour la protection sociale, l’assurance chômage, les retraites et la prise en charge de la perte d’autonomie.

Les conditions créées par le changement de majorité présidentielle et gouvernementale permettent d’envisager que les salariés et leurs organisations syndicales soient mieux entendus et que de véritables négociations puissent s’engager.

Face au patronat et aux forces qui tentent d’utiliser la crise pour poursuivre et accentuer les politiques d’austérité, l’expression des salariés dans ce débat reste un élément déterminant pour avancer.

C’est la raison de la participation de la FSU Ile de France et de ses syndicats, au côté de la CGT à la manifestation interprofessionnelle du jeudi 28 juin à 14h du Ministère du travail au Medef.

La FSU Ile de France, appelle donc tous les collègues qui le pourront à se joindre à cette manifestation.