Bandeau FSU IdF

FSU-SIGNATURE-2012-HD.jpg


Accueil > Actualités > Spécial retraites, informer, débattre, mobiliser

Spécial retraites, informer, débattre, mobiliser

mercredi 7 avril 2010


Le Président de la République a réaffirmé récemment qu’il voulait faire une réforme des retraites « aussi bien pour le public que pour le privé » et la faire "de façon juste" y compris pour les fonctionnaires...

Or, les dernières réformes, notamment celle de 2003, faites « au nom de l’équité » se sont traduites par un allongement de la durée de cotisation et une baisse du niveau des pensions avec de fortes inégalités notamment au détriment des femmes et de ceux qui ont les carrières les plus fragiles ! Aujourd’hui, alors que se profile le risque de nouvelles régressions (recul de l’age légal de départ, allongement de la durée de cotisation et pour les fonctionnaires des menaces sur le calcul de la pension sur la base des 6 derniers mois), la FSU s’engage résolument dans une grande campagne de débat et de mobilisation afin de ne se laisser piéger ni par un calendrier ni dans un cadre contraint par des paramètres décidés à l’avance. Cette publication est l’un des outils pour mener cette bataille cruciale, dont nous pensons qu’elle est un enjeu de société. Oui, il est possible de faire autrement que de retarder l’âge du départ à la retraite, de dégrader le niveau des pensions.

La FSU conteste les arguties gouvernementales autour des déficits publics. Il n’en a pas été de même lorsqu’il s’est agi par exemple de « sauver » les banques… Pour la FSU, si la question du financement des retraites se pose, il est indispensable pour en parler sérieusement de traiter de la situation actuelle de l’emploi, celle des jeunes comme celle des seniors, des salaires et donc de la nécessité de rééquilibrer le partage des richesses en faveur des salariés. Non, les salariés, chômeurs et retraités ne doivent pas payer la crise une deuxième fois au prétexte d’une aggravation des déficits. Oui, l’augmentation de la productivité doit profiter aux salaires et aux retraites, et il est possible de consacrer une part plus importante des richesses produites au finan- cement des retraites.

Non seulement la FSU continuera de défendre ses revendications afin de garantir le départ à 60 ans sans décote et une retraite à taux plein mais elle s’opposera à tout alignement des régimes de retraite qui conduirait à une baisse des pensions et des retraites pour toutes et tous.

PDF - 898.2 ko
8 pages Retraites
Dossier sur le site national de la FSU