Dotations budgétaires des lycées d’Ile-de-France pour 2021

Dotations budgétaires des lycées d’Ile-de-France pour 2021

2020-09-22T13:11:57+02:0022 septembre 2020|Catégories : À LA UNE|

Dotations budgétaires des lycées d’Ile-de-France pour 2021

  Le Conseil Interacadémique de l’Éducation Nationale (CIEN) réuni le 21 septembre 2020 a examiné les questions relevant de la responsabilité du Conseil Régional d’Ile-de-France, et en particulier les budgets de fonctionnement (ou Dotation Globale de Fonctionnement des Lycées DGFL) des lycées d’Ile-de-France pour l’année 2021, sur laquelle il doit rendre un avis avant son adoption par les conseillers régionaux. La FSU y est présente (9 élu-e-s) ainsi que les autres confédérations syndicales et aussi notamment des représentants des usagers (fédérations de parents d’élève, syndicats lycéens et étudiants), des représentants de l’État : Préfet de région et Recteurs et Rectrice des 3 académies et bien entendu des représentants de la Région.

 

UN AVIS DÉFAVORABLE DE LA FSU ET DU CIEN SUR LES BUDGETS DES LYCÉES POUR L’ANNÉE 2021

Le CIEN du 21 septembre 2020 a rendu un avis défavorable sur la Dotation Globale de Fonctionnement des Lycées (ou DGFL) présentée par Madame Ciuntu vice-présidente du Conseil Régional en charge des lycées d’Ile-de-France. Il y a eu 18 votes contre (dont la FSU), 9 absentions et zéro pour !!

La FSU a voté contre la DGFL, elle estime que les futurs budgets pour l’année 2021 des lycées publics d’Ile-de-France ne sont pas à la hauteur des besoins pour un fonctionnement de qualité car :

  • Ces budgets sont calculés notamment sur la base de forfaits par élève (voir l’annexe du doc ci-dessous pp.47 à 49) or ces forfaits n’ont pas bougé depuis l’année civile 2012 !! Ce qui revient, de fait, à une baisse réelle lorsqu’ils sont rapportés à l’évolution de l’indice des prix à la consommation calculé par l’Insee.
  • Les besoins pour l’EPS ne sont pas réellement pris en compte dans le calcul de la dotation budgétaire et notamment la question des équipements sportifs. Les forfaits sont en baisse pour la location de  23% depuis 2016).
  • Qui plus est, le seuil pour obtenir la « dotation solidarité » est pour la FSU trop élevé notamment en lycée professionnel (au moins 45% de CSP défavorisées).

Pour plus de précisions : voir notre déclaration préalable ci-dessous.

Si vous souhaitez avoir connaissance de la dotation notifiée de votre lycée pour l’année 2021  :

Voir  le document ci-dessous : l’annexe 4  pp.55 à 71 (pour une présentation détaillée voir l’annexe 2 pp.12 à 17).  Il faudra faire une recherche par département.

Pour savoir si votre lycée est bénéficiaire de la dotation solidarité voir les pp.49 à 51.

 

2020-09 – CIEN 2020 – Document DGFL 2021

 

(Vous pouvez aussi retrouver la dotation budgétaire de votre lycée pour 2020 ici. )

Vous trouverez aussi un point de situation sur le PPI : depuis 2017, la nouvelle mandature a lancé « un plan d’urgence » faisant le constat qu’un tiers des lycées d’Ile-de-France était dans un état vétuste et qu’au moins la moitié demandait une « restructuration lourde ». A cela s’ajoute la nécessité d’ouvrir 21600 places nouvelles d’ici 2027 dans les lycées d’Ile-de-France car 90.000 lycéens supplémentaires sont attendus entre 2017 et 2027 en Ile-de-France.

Pour la FSU, ce plan n’arrive pas à remédier à l’état déliquescent du bâti existant.

Vous trouverez les opérations lancées, livrées ou en cours dans le Dossier de presse de la Région Ile-de-France disponible ici. de la p.14 à la p.21 et savoir si votre lycée est concernée par une rénovation.

Vous trouverez aussi toutes les opérations de rénovation des sanitaires qui sont prévues avant la fin de l’année 2021.

La déclaration de la FSU Ile-de-France au CIEN du 21 septembre 2020

 

Déclaration préalable de la FSU Ile-de-France au CIEN du 21 sept 2020.versdef.extrait
Go to Top