La FSU a décidé de signer le protocole pour l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la Fonction publique pour acter les avancées acquises au regard de l’accord de 2013. Certes, le texte comporte des insuffisances mais il prend aussi en compte nombre des questions portées par la FSU. Le combat pour l’égalité professionnelle est un combat de long terme. La FSU défend depuis toujours, les droits des femmes et l’égalité professionnelle. La FSU intervient dans les CAP pour rappeler aux employeurs la nécessité de veiller à l’égalité
dans les opérations d’avancement, de départ en formation, de mobilité… Elle organise des initiatives et mobilise en ce sens : Livret violences (mettre le visuel), manifestation pour le droit des femmes (Marche mondiale, 8 mars…), stages de formation, interventions dans les instances et les CHS-CT….

Les avancées obtenues par la FSU :

• obligation de résultats et la possibilité de sanctions en cas de non mise en
oeuvre par les employeurs des actions décidées,
• mise en oeuvre de plans d’actions obligatoires avec des objectifs chiffrés et un
rapport annuel de situation comparée,
• intégration de la lutte contre le harcèlement moral et sexuel,
• changement de calendrier raccourcissant les délais de mise en oeuvre prévues
initialement,
• suppression de la journée de carence pour les femmes en arrêt maladie lors
de leur grossesse,
• maintien des compétences des instances de concertation concernant les
questions d’inégalités professionnelles,
• idée de « neutralisation » de l’impact des congés familiaux sur la rémunération
et les parcours professionnels,
• abondement de l’action sociale (places en crèches),
• toutes et tous les agent-es de la Fonction publique (dans les 3 versants) seront
bénéficiaires des mesures prises.

Ci-dessous le tract complet

Tract Protocole EgalitE